Alexandra Exter, 1922 English version Русская  версия

 

La Galerie Orlando de Zurich

Entreprise qui se veut spécialisée dans le domaine russe, et elle l’est d’une certaine façon, la galerie Orlando a proposé au cours des dernières années un grand nombre d’œuvres attribuées à Alexandra Exter. L’authenticité de ces pièces est très souvent attestée de façon incorrecte, des provenances fantaisistes et parfois inexistantes comme celle (bien vérifiable) à l’ « atelier de l’artiste » ou une autre à « Simon Lissim », également inexacte, y étant indiquées (voir catalogue de mars 2007).

Dans le catalogue Konstruktion und Abbild, Zurich automne 2008, p. 31 est reproduite une fausse signature, qui est portée au verso d’une composition abstraite.
Les œuvres sont le plus souvent certifiées par Jean Chauvelin – Nadia Filatoff et par Georgij Kovalenko.
Dans le même catalogue Konstruktion und Abbild figure – p. 32 – une référence à l’exposition de Tours, référence précédant l’événement de 4 mois.

Ici, sont signalées les seules œuvres répertoriées dans les catalogues de la galerie Orlando et dont l’attribution à Alexandra Exter est sujette à caution.

 

Suite à la contestation par l'Association Alexandra Exter des œuvres présentées par la galerie Orlando, contestation qui n’a pas  été acceptée par la justice suisse, les signatures apposées sur ces œuvres ont été soumises à l'examen des mêmes experts parisiens qui ont travaillé sur les signatures des œuvres figurant à l'exposition de Tours. Leur conclusions ont été les mêmes que celles concernant les œuvres présentées à Tours en 2009 : les signatures apposées sur les œuvres présentées à Zurich par la Galerie Orlando ne correspondent pas plus aux signatures originales de l'artiste.

 

A. VOM BLAUEN REITER ZUR RUSSISCHEN AVANTGARDE, novembre 2005

Catalogue :

 

B. GEBURT DER MODERNE EXPRESSIONISMUS KUBISMUS SUPREMATISMUS KONSTRUKTIVISMU du 6 juin 2006 au 13 janvier 2007

Catalogue :

 

C. DER STURM, Zurich, du 1er mars au 29 septembre 2007 :

Catalogue :

 

D. PIONNERE DER DEUTSCHEN UND RUSSISCHEN AVANTGARDE du 1er novembre 2007 au 31 mars 2008 - voir aussi le carton d’invitation de la galerie Orlando, annonçant une exposition mars - septembre 2007.

Catalogue :

 

E. KONSTRUKTION UND ABBILD, octobre 2008

Catalogue :

Pierre Bergé associés, Bruxelles et Paris.
Vente d’art moderne à Bruxelles le 28 avril 2008, lot 74, authentifié par Jean Chauvelin et Nadia Filatoff. Le texte concernant la provenance est signé Jean Chauvelin. Dans ce catalogue de vente, il est également indiqué que l’œuvre sera incluse dans le « catalogue raisonné » en cours de préparation par Jean Chauvelin et Nadia Filatoff (p. 80-81).

Cette « œuvre » avait déjà fait un chemin rapide dans plusieurs ouvrages qui manquent d’esprit critique de même qu’elle a été présentée dans une exposition muséale – au Canada (le musée de Winnipeg, Winnipeg Art Gallery, Break up of Tradition, 1912 exposition dédiée au cubisme et accompagnée d’un catalogue).Voir l’illustration de cette œuvre dans G. Kovalenko 2001, p. 11.

Artiste mineur gravitant au cours des années 1910 dans l’entourage de la revue berlinoise Der Sturm.

Cf. G. Kovalenko
a - Cvetovaja dinamika Aleksandry Ekster( iz byvshego sobranija Kurta Benedikta) in anthologie Pamjatniki kul'tury/Novye otkrytija 1994 ( M.1996) str. 356-365.
b - « Aleksandra Ekster :  cvetovye ritmy » (Les « rythmes colorés » d’Alexandra Exter) in Amazonki avangarda (Les amazones de l’avant-garde), anthologie sous la direction de G. Kovalenko, Moscou , Nauka, 2001, p.198-215.
Le même auteur a par ailleurs émis et émet toujours des certificats pour de nombreuses « nouvelles » œuvres dont une partie provient de la source française, d’autres fleurissent sur le marché londonien (principalement aux ventes publiques McDougal et Bonham’s).

Cf. Kovalenko, Georgij, éd., Alexandra Ekster – cvetovye ritmy (Alexandra Exter – rythmes de couleurs, édition bilingue russe/allemand), Palace Editions, Saint Peterbourg, 2001. Voici les illustrations de cet ouvrage dont l’attribution est mise ici en question : pages 11, 53, 55, 61, 65, 67, 75, de page 87 à 129 et ill. p. 160, gauche.

Actuellement ce type de document est exigé pour toute peinture sur toile que l’on soumet à mon appréciation (ce fut de même le cas pour les œuvres de Malewicz que j’avais à examiner en vue de la réalisation du « Catalogue raisonné », publié en 2002).

Alexandra Exter, 1917

Accueil | Contact | Mentions légales | Haut de page